Mot du président

mlr0.jpg

Au cours de sa longue histoire, notre pays, le Rwanda, a connu des périodes de violences très graves, en passant de l’esclavagisme, à l’exclusion jusqu’au génocide. Ces violences s’expliquent par la soif du pouvoir de nos prétendants dirigeants. Pour s’asseoir au pouvoir et s’y maintenir, ces dirigeants n’hésitent pas à utiliser des armes lourdes, comme le divisionnisme qu’il soit régional ou ethnique tout en commettant les crimes les plus horribles qu’ait connu l’humanité. Toutes ces armes ont créé un climat de méfiance et de haine très profonde dans toutes les couches de la population Rwandaise, conduisant aux guerres fratricides incessantes jusqu’aujourd’hui. 

De plus, le régime actuel de Kigali, exerce sur une grande partie de la population la répression, l’exclusion, l’expropriation, le raquette des biens des morts et des vivants en utilisant des tribunaux Gacaca truqués aux intérêts propres du régime. Cette politique totalitaire, répressive et divisionniste du régime continue à inciter de nombreux rwandais à fuir le pays vers l’exile. Les jeunes qui ne peuvent pas s’enfuir sont enroulés dans l’armée pour aller se battre contre leurs frères au Congo, pour les intérêts toujours de la junte au pouvoir. 

Face à cette situation, Nous, les jeunes en exile, avons décidé de prendre notre avenir en main, en nous rendant actifs dans la vie politique de notre pays. Nous allons éteindre le feu de haine et nous allons réparer le passé, nous allons réconcilier des Rwandais et nous allons instaurer la démocratie. Nous voulons laisser un avenir meilleur à nos enfants, au lieu de les laisser des machettes ou des fusils pour s’entretuer. 

Nous nous trouvons face à un défi important,  celui de libérer notre pays  de la dictature et de l’exclusion. C’est notre devoir et c’est aussi le devoir de tous les rwandais conscients du danger que constitue le pouvoir d’un seul homme. Nous reléverons ce défis par le dialogue inter-Rwandais  et par des voies démocratiques. 

Néanmoins si la voie du dialogue démocratique est rendue impossible par le refus du dialogue entre les Rwandais, des pratiques d’intimidations, d’exclusion permanente, des emprisonnements sans cause et toute autre forme de résistance injustifiée du régime en refusant tout changement démocratique et en s’opposant au dialogue inter-Rwandais que nous suggérons, d’autres moyens pourraient être employés par la nation pour se libérer, et les autorités de Kigali seront tenus responsables des conséquences que cela engendrerait. 

Mais, la violence n’est pas envisageable, car il mettrait le régime des occasions de manifester sa volonté de massacrer son peuple sous prétexte de combattre ses ennemis qui menacent la sécurité nationale. 

Pour l’instant, nous désirons le changement par la voix démocratique et de dialogue inter-rwandais. 

                                                                           Luttons ensemble pour le changement. 

UN PEUPLE ET UN PAYS LIBÉRÉ

mlr0.jpg

 

blog-du-cehysterd |
Sauvegarde de Pompignan |
aduanc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | amicalelaiquesantec
| NONANCOURT - EARLS COLNE
| LES AMIS MODELISTES D'ARLES...